Articles

Rechercher
  • Aurélia Schils

Transformez vos croyances limitantes en croyances positives

Nous hébergeons tous en nous des croyances négatives limitantes qui nous empêchent de faire des choses et d’avancer.


Comment identifier ces croyances négatives et surtout, comment les transformer en croyances positives ?

Que sont les croyances ?

Nous avons tous, à l’intérieur de nous, des croyances. Certaines sont positives, d’autres négatives.


L’étymologique du mot croyance vient du latin credere qui signifie : tenir pour vraie quelque chose, croire, penser, avoir confiance, se fier.


Les croyances ont des origines diverses comme l’éducation, les modèles que nous avons (parentaux, familiaux, professionnels…), les traumatismes ou les expériences répétées.

Les croyances sont ce à quoi nous croyons et là, nous ne parlons pas de croire en Dieu ou toute autre forme de religion ou de spiritualité.


Les croyances sont des idées créées à partir de nos expériences ce qui nous permet de donner un sens à ce que nous vivons. Une croyance est une affirmation que notre inconscient définit comme vraie même si celle-ci est fausse.

Nos croyances influencent ce que nous sommes. Plus qu’une idée, ce sont des certitudes. Et nous avons tous besoin de ces croyances car elles nous orientent, nous guident et, en même temps, certaines nous bloquent et nous empêchent d’avancer ou de faire certaines choses comme arrêter de fumer, par exemple.


Quelqu’un qui a la croyance : « Arrêter de fumer, c’est facile ! », cette personne arrêtera de fumer facilement. Celui qui a la croyance : « Quoi qu’il se passe, je vais réussir dans la vie ! » réussira toujours dans sa vie et éloignera les obstacles.


Pour illustrer cela, voici 2 histoires qui vont monteront à quel point les croyances conditionnent nos comportements, nos actions et ainsi conditionnent notre entourage :


- Avant 1954, on croyait qu’il était impossible de courir 1500m en moins de 4 minutes ainsi, personne ne réussissait cet exploit. Un jour, Roger BANNISTER, un coureur britannique spécialiste dans les courses de fond, né en 1929, croyait que c’était possible et a réussi le 6 mai 1954 à courir 1500m en moins de 4 minutes (en 3m59s4 exactement). Depuis ce jour, d’autres coureurs ont battu ce record !

Le 21 juin, le record de BANNISTER est battu par l'Australien John LANDY (3 min 58 s 0). Le 7 août les deux rivaux se trouvent pour la seule fois au départ de la même course à l'occasion des Jeux du Commonwealth à Vancouver. La course reste dans l'histoire comme « The Miracle Mile ». LANDY fait la course en tête mais s'incline face à BANNISTER qui signe un chrono de 3 min 58 s 8. Dans la foulée de ce succès, BANNISTER remporte le 1 500 m des championnats d'Europe en 3 min 43 s 8.

Roger BANNISTER a ainsi cassé la croyance limitante : « Courir 1500m en moins de 4 minutes est impossible » et a permis à d’autres de développer la croyance positive qu’il est possible de courir 1500 m en moins de 4 min. Et aujourd’hui, près de 900 personnes réussissent à courir les 1500 m en moins de 4 min !

- Maintenant, voici l’histoire de la course de grenouilles. Le but était d’arriver première en haut d’une très grande et haute tour. Pleines de courage et de motivation, les grenouilles se placèrent sur la ligne de départ. Le top fut donné et toutes les grenouilles commencèrent leur course. La tour était haute et difficile mais les grenouilles étaient motivées et continuèrent leur course.

Les villageois, spectateurs de cette course criaient et répétaient : « C’est trop difficile ! Vous n’allez jamais y arriver ! Les grenouilles ne sont pas faites pour grimper une telle tour ! Vous feriez mieux d’abandonner ! ».

Quelques grenouilles abandonnèrent car elles étaient épuisées. Les villageois ne cessaient de crier : « C’est trop difficile ! Vous n’allez jamais y arriver ! Les grenouilles ne sont pas faites pour grimper une telle tour ! Vous feriez mieux d’abandonner ! ».

Au fur et à mesure, les grenouilles abandonnèrent la course les unes après les autres. Toutes sauf une ! Elle grimpait lentement et sans relâche malgré les cris des villageois. Elle grimpait, grimpait jusqu’à atteindre le sommet de la tour !

Toutes les grenouilles se précipitèrent vers elle pour savoir comment elle avait réussi à faire un tel exploit.

C’est alors qu’elles découvrirent que cette grenouille était sourde…


Vous allez, maintenant, identifier vos croyances limitantes car elles ne sont que de fausses idées afin d’adopter des croyances positives qui vous porteront dans votre vie et vous permettront de réussir.


Identifier vos croyances limitantes pour les transformer en croyances positives :

1/ Identifiez vos croyances limitantes :


Aujourd’hui, qu’est-ce qui vous empêche de…? Vous avez envie de faire telle chose mais…


Par exemple, qu’est-ce qui vous empêche de perdre du poids, d’arrêter de fumer, de vous mettre en couple, d’avoir la vie que vous souhaitez… ?

Que vous dites-vous ?


Exemples de croyances limitantes :

- « Je ne suis pas capable ! ».

- « Je n’y arriverai jamais ! ».

- « Je ne peux pas faire le 1er pas car je ne suis pas assez bien pour elle/lui ! ».

- « Je suis nul(le) ! ».

- « Je ne le mérite pas ! ».


Plus que de vous dire ces phrases, ressentez ce qu’elles font à l’intérieur de vous. Ne remarquez-vous pas qu’elles vous freinent et vous empêchent d’avancer sur le chemin de la libération ?


2/ Prenez chacune de vous croyances limitantes et posez-vous, à chaque fois, ces questions :


- Est-ce que cette croyance m’apporte quelque chose de positif ? M’aide t’elle ou me met-elle un frein dans ma vie ?

- Est-ce que cette croyance est réellement vraie ?

- Quelle autre explication je peux donner à cette croyance négative ?

La croyance limitante n’est ni vraie ni fondée !


3/ Terminer par : « Si je le voulais, je pourrais… » :


Par exemple, « Si je voulais, je pourrais perdre du poids ! ».


4/ Remplacez vos croyances négatives par des croyances positives :


Par quelles croyances souhaitez-vous remplacer vos croyances limitantes ?


5/ Ancrez en vous vos nouvelles croyances positives :


Prenez 2 chaises et placez-les l’une à côté de l’autre.


Sur la chaise de gauche, vous allez vivre vos croyances limitantes.

Sur celle de droite, vous allez vivre vos croyances positives.


Vous ferez cet exercice pour chaque croyance limitante que vous allez transformer en croyance positive.


Laissez-vous en espace derrière ces 2 chaises.


a- Asseyez-vous sur la chaise de gauche avec votre 1ere croyance limitante.

Exemple : « Je ne suis pas capable ».

Rentrez à l’intérieur de cette croyance. Ressentez ce que cette croyance limitante fait à l’intérieur de vous : que ressentez-vous ? Que voyez-vous ? Quelles sont vos sensations ? Qu’est-ce que ça fait dans votre corps ?


b- Asseyez-vous maintenant sur la chaise de droite et prenez votre croyance de remplacement.

Exemple : « Bien sûr que je suis capable ! ».

Rentrez à l’intérieur de cette croyance. Ressentez ce que cette croyance positive fait à l’intérieur de vous : que ressentez-vous ? Que voyez-vous ? Quelles sont vos sensations ? Qu’est-ce que ça fait dans votre corps ?


Sentez bien la vérité qui s’émane de cette croyance. Sentez bien comment elle vous pousse dans votre vie.


c- Levez-vous et placez-vous derrière les 2 chaises. Vous vous trouvez au-dessus de vos croyances car vous êtes plus que les croyances que vous hébergez en vous.


Maintenant que vous avez ressenti vos 2 croyances, vous pouvez sentir à quel point vous êtes bien au-dessus d’elles.


Quelle croyance vous porte ? Quelle croyance décidez-vous d’adopter définitivement ?

Faites cet exercice pour chacune de vos croyances limitantes.


Conclusion :

Les croyances négatives ne sont que de fausses idées que nous logeons à l’intérieur de nous.

Si, un jour, nous avons créé à l’intérieur de nous telles ou telles croyances négatives, nous pouvons les déconstruire pour en créer d’autres positives.


Nous avons tous la capacité de transformer nos croyances négatives en croyances positives qui nous porterons tout au long de notre vie.

Alors, transformez !



Je vous accompagne dans votre démarche de changement.


CONTACTEZ MOI :

SCHILS Aurélia

06 95 95 50 23


16 vues

©  2019 Aurélia Schils - Psychothérapie - Hypnothérapie - Thérapies Brèves

 06 95 95 50 23